L'IWF officialise la présence de l'haltérophilie pour Paris 2024

L'IWF annonce officiellement que l'haltérophilie sera présent aux Jeux Olympiques de Paris 2024 !

La Fédération Internationale d’Haltérophilie a rempli le dernier critère imposé par la décision du CIO de mars 2019, levant le statut conditionnel de la place réservée à l’haltérophilie dans le programme sportif Paris 2024, pour qu’elle soit appliquée.

La décision du CIO en mars s’appuyait sur une série complète de mesures établies et mises en œuvre par l’IWF ces dernières années, toutes visant à protéger les athlètes propres et à promouvoir un sport propre. La dernière mesure à mettre en place était un contrat avec l'Agence internationale de contrôle (ITA) qui prolonge un accord déjà conclu entre l'IWF et l'ITA en novembre 2018, avec la responsabilité d'un certain nombre de domaines antidopage transférés au ITA.

«Dans l'ensemble, nous sommes certains que les mesures mises en place par l'IWF contribueront à un changement de culture durable pour notre sport. Nous sommes très heureux que les dernières mesures prises par l'IWF signifient que nos athlètes peuvent s'entraîner pour un avenir olympique avec beaucoup plus de certitude », a déclaré le directeur général de l'IWF, Attila Adamfi.
L'haltérophilie est l'un des rares sports à avoir déjà figuré au programme sportif de la première édition des Jeux olympiques modernes de 1896. Ce sport a récemment connu un regain de popularité auprès du grand public, grâce à la popularité croissante du fitness fonctionnel et de la multiplication des plates-formes élévatrices dans les gymnases du monde entier.

« Nous sommes impatients de voir des haltérophiles nous rejoindre à Paris en 2024 », a déclaré le directeur général de Paris 2024, Etienne Thobois.

« Nous avions déjà prévu d'organiser de grandes compétitions pour l'haltérophilie et la certitude de leur place dans le programme nous permet maintenant de planifier plus efficacement, tout comme cela permet aux haltérophiles de s'entraîner avec la concentration voulue. »

Les améliorations apportées par l'IWF sont le résultat d'un vaste effort d'équipe impliquant l'Agence mondiale antidopage, les agences nationales antidopage, des experts indépendants, des éducateurs et le Comité international olympique.

"Nous avons travaillé particulièrement étroitement avec l'IWF, en particulier sur la question du sport propre et nous avons vu l'IWF mettre en œuvre des mesures concrètes pour assurer un changement durable en faveur de l'haltérophilie propre, notamment grâce à la nouvelle conception des Jeux Olympiques de Tokyo Système de qualification 2020, qui relie le nombre de quotas disponibles par pays à leur historique de dopage pour récompenser explicitement le sport propre », a déclaré le directeur des sports du CIO, Kit McConnell.

Communication officielle de l'IWF : cliquez-ici pour accéder à l'article.

Copyright Fédération Française d'Haltérophilie - Musculation 2019. Tous droits réservés.